Revêtement - Enduit en terre crue fibré projeté

Fiche matériaux réalisée dans le cadre de la série TOPMatériaux visant à la mise en œuvre de matériaux biosourcés et premiers dans la construction de grands bâtiments.

La terre crue est devenue un matériau privilégié à la fois pour les projets ambitieux de construction contemporaine et pour la réhabilitation de bâtiments traditionnels. Ses qualités esthétiques et son caractère original, ses effets bénéfiques sur le climat intérieur et le bien-être qu’elle génère sont largement reconnus. Autre atout, son bilan énergétique est exceptionnellement bas par rapport à de nombreux autres matériaux de construction. L’argile, liant qui donne sa cohésion à l’enduit, n’a pas besoin d’être activé par une cuisson.

Les enduits en terre sont aujourd’hui l’utilisation la plus répandue de la terre crue. Des fibres sont ajoutées à la matière terre pour améliorer les propriétés mécaniques et thermiques du produit final. Le mélange est appliqué à la machine.

Il est fait deux types d’usages des enduits en terre crue :

  • L’enduit de masse thermique : épaisseur 2 à 4 cm. Il est mis en œuvre pour améliorer le climat intérieur (inertie thermique, régulation hygrothermique) et la qualité de l’air (COV). Sans couche de finition, il confère un aspect brut.
  • L’enduit décoratif : épaisseur 0,5 à 1 cm. Il est mis en œuvre pour ses qualité esthétiques : surface lisse, couleur au choix. Certains enduits peuvent être mis en œuvre en extérieur (c’est le cas de ceux de l’association LESA et de l’entreprise Jolie Terre).

Fiche réalisée en 2015 et mise à jour en 2017.

Mot-clé : euromed, TOPMAT

L’EnviroBOITE est co-financée par l’Union Européenne.
L’Europe s’engage en Provence-Alpes-Côte d’Azur
& en Auvergne-Rhône-Alpes
avec le Fonds Européen de Développement Régional.
Europe République Française Région PACA Région Auvergne Rhône-Alpes Ademe