Les matériaux de canalisation

La gestion des eaux est aujourd’hui devenue un enjeu majeur puisque les ressources en eau potable se raréfient. En France, l’état des réseaux hydrauliques est préoccupant : selon une étude statistique (source IFEN), les réseaux d’adduction d’eau potable représenteraient à eux seuls 850 000 km de canalisations, dont un tiers serait défaillant, la perte en eau étant estimée à 24%.

Actuellement, les circuits d’alimentation sont pour la plupart en cuivre, le plomb est désormais totalement interdit pour des raisons d’hygiène et de sécurité. La majorité des réseaux d’évacuation est en PVC, matériau plastique dont le bilan écologique est contrasté.

L’objectif de cette synthèse est de faire un inventaire non exhaustif des matériaux qui composent les canalisations, et de comparer leurs performances ainsi que leur impact environnemental et sanitaire afin de permettre au lecteur de choisir le matériau adéquat pour l’usage souhaité.

Fiche réalisée par Benjamin Vial, élève ingénieur, au cours d’un stage au sein d’Envirobat Méditerranée.

L’EnviroBOITE est co-financée par l’Union Européenne.
L’Europe s’engage en Provence-Alpes-Côte d’Azur
& en Auvergne-Rhône-Alpes
avec le Fonds Européen de Développement Régional.
Europe République Française Région PACA Région Auvergne Rhône-Alpes Ademe