L’inertie thermique du bâtiment

Ce qui constitue l’inertie thermique du bâtiment : quels sont les éléments du bâtiment mis en jeu et quels sont ses effets ?

PETIT TEST D’ENTREE...

En préalable, voici trois affirmations à valider par le lecteur :

Q1 : le déphasage de l’oscillation thermique est la principale manifestation de l’inertie thermique : VRAI (A) ou FAUX (B) ?

Q2 : l’inertie thermique peut être équivalente à une isolation thermique : TOUJOURS VRAI (A) ou PARFOIS VRAI (B) ou TOUJOURS FAUX (C) ?

Q3 : L’inertie thermique peut être caractérisée par la masse totale du bâtiment ramenée au mètre carré habitable : VRAI (A) ou FAUX (B) ?

Prenez un carnet et notez vos réponses.

Si vous avez répondu « BBB », vous êtes très fort et vous avez une chance d’échapper à la lecture de l’article... Mais pouvez-vous expliquer pourquoi il fallait répondre « BBB » ?

Si vous avez répondu « AAA » ou « ACA », vous avez vraiment besoin de télécharger l’article.

Pour toutes les réponses intermédiaires, vous avez des lacunes et il est conseillé de télécharger l’article et le lire tranquillement.

(Voir le détail du corrigé en fin d’article à télécharger en pdf)

Cet article a été réalisé par Jean-Louis Izard, architecte et enseignant à l’école nationale d’architecture de Marseille.

L’EnviroBOITE est co-financée par l’Union Européenne.
L’Europe s’engage en Provence-Alpes-Côte d’Azur
& en Auvergne-Rhône-Alpes
avec le Fonds Européen de Développement Régional.
Europe République Française Région PACA Région Auvergne Rhône-Alpes Ademe